PASSIONNÉMENT NATURE
logo Willer sur Thur

Voir le contenu

Suite au décret du 25 avril 2022, les chenilles processionnaires du chêne et du pin font désormais partie des espèces dont la prolifération constitue une menace pour la santé humaine. Des arrêtés préfectoraux vont être pris progressivement dans les départements concernés. 

Les chenilles peuvent faire leur apparition dans notre environnement à différentes périodes de l’année. Certaines d’entre elles sont urticantes et peuvent entraîner des troubles de la santé tels que démangeaisons, conjonctivites, maux de gorge….

La vigilance est donc de mise, en évitant tout contact avec ces chenilles, leur nid et les zones potentiellement infestées.

La chenille processionnaire est recouverte de poils de soies urticants et allergisants pour l'Homme et l'animal et elle provoque également des dégâts aux végétaux.

Il en existe plusieurs types dont :

Si le nuisible du chêne reste dans l'arbre en attendant de se transformer en papillon, celle du pin s'enfouit dans le sol en attendant la métamorphose.

Vous avez été exposés à des poils urticants de chenilles processionnaires ?

  • En cas de symptômes légers, consultez votre médecin traitant ou un médecin généraliste. Vous pouvez également vous rendre en pharmacie pour les symptômes de type démangeaisons.
  • N’appelez le 15 ou consultez un service d’urgences uniquement en cas d’apparition de signes graves tels des vomissements, un malaise, des vertiges, des difficultés à déglutir, des difficultés respiratoires ou une atteinte sévère des yeux.

Plus d'informations : https://www.grand-est.ars.sante.fr/chenilles-urticantes-0

linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram